À la rencontre de Mandy Wozniak, designer de talent

Ambre O. Khiari

Mandy Wozniak, jeune designer d’intérieur exceptionnelle basée en Alberta, a rejoint la promotion 2023 des 30 Under Thirty de la NKBA.

Cette reconnaissance est amplement méritée. À 23 ans, elle est responsable du design pour le projet Hive à Bonnyville et propriétaire de son entreprise de design d’intérieur, Salix Studio.

Salix, me dit-elle, est le nom latin du saule. Pour elle, cela représente l’inspiration qu’elle trouve dans la nature, ainsi qu’un concept qu’elle utilise à répétition dans sa vie personnelle aussi bien que dans son travail.

C’est ce que fait Wozniak ; elle offre un travail équilibrant très minutieusement le bien-être des clients et le respect de la nature. Deux faces d’une même médaille : le soin.

 

Parcours

Mandy Wozniak a d’abord obtenu un diplôme en technologie du design d’intérieur au Lakeland College en 2018, couronné par la médaille académique du Gouverneur général pour la meilleure note académique dans un diplôme. Elle y a rencontré la professeure Roshelle Horne, qui est devenue son amie et mentor.

Elle a également remporté la deuxième place dans la catégorie Conception de cuisine du concours de conception pour étudiants de 2018 de la National Kitchen and Bath Association (NKBA).

Dans le cadre de ce concours, elle a développé un concept de cuisine complète, incluant tous les dessins d’ébénisterie, dans le cadre d’un « projet grandeur nature pour Habitat for Humanity, en accord avec mes valeurs ; ce genre de projet répond à mes aspirations d’aider les gens et de redonner à la communauté« , dit-elle à Wood Industry.

Au printemps 2022, elle a obtenu un diplôme en design d’intérieur à l’université de Yorkville, gagnant un deuxième mentor, la professeure Reem Habib.

C’est la combinaison des aspects créatifs et analytiques du design d’intérieur, qu’elle trouve très inspirante, qui l’ont d’abord intéressée. « Ça me tient toujours en haleine, je ne m’ennuie jamais sur aucun projet. J’aime aussi aider les gens et changer leur vie pour le mieux. »

Wozniak insiste sur le fait que les cuisines et les salles de bains sont des espaces du quotidien qui jouent un rôle important dans la vie de chacun. De la séance de relaxation au repas de famille, elles font partie de nos vies et ont un rôle à jouer dans notre bien-être.

 

The Hive

C’est la raison pour laquelle, dans le cadre de son projet de thèse, Wozniak s’est concentrée sur les questions de santé mentale. Alors qu’elle interviewait et sondait des professionnels locaux, elle a fait la connaissance des membres du Bonnyville Primary Care Network.

Elle a donc rejoint leur équipe de bénévoles et a commencé à travailler sur The Hive, nouveau centre pour jeunes du Bonnyville Child and Adolescent Mental Health Collaborative.

 

Le projet comporte deux phases, la première étant l’ouverture d’un café et d’une clinique de santé mentale, inaugurés début juin en présence d’une centaine de jeunes âgés de 14 à 21 ans.

La seconde – qui est en cours de financement – proposera un centre de loisirs, un salon, un espace artistique, une cuisine complète, un studio de fitness et deux salles de bain universelles avec vestiaires.

« On m’a présenté The Hive et, dans le cadre d’un programme de bénévolat, j’ai contribué à orienter les décisions de conception. Une fois le travail bénévole terminé, on m’a demandé de prendre en charge la conception de l’espace« , a-t-elle déclaré au journal du Lakeland College.

Elle est désormais leur designer principale.

« Nous avons essayé de réutiliser les meubles et d’obtenir des dons. Cela fait partie de notre approche de design durable. Nous avons utilisé les armoires qui se trouvaient déjà dans l’espace et nous les avons refinies« , explique-t-elle. « Le bureau de la réception est la pièce la plus inédite, pour laquelle on a un peu fait des folies. Le bureau personnalisé est entouré de pièces de bois hexagonales« .

« La plus grande leçon que j’ai tiré de mon travail sur the Hive, c’est que lorsque vous travaillez sur un projet qui répond à un besoin important, ou qui rend service,  c’est plus gratifiant que n’importe quel autre projet, d’une certaine manière. Lorsque vous le faites par altruisme et que vous placez les besoins des autres au-dessus du reste, le résultat est meilleur que tout« , explique-t-elle à Wood Industry.

 

Salix Studio : une approche holistique

Mandy Wozniak s’est appuyée sur les concepts de la psychologie des couleurs pour guider ses décisions, qui étaient axées sur l’inclusion, le confort et l’hospitalité. Ceci est représentatif de son approche du design intérieure et de l’orientation qu’elle souhaite donner à son entreprise, Salix Studio.

Elle insiste sur lsa volonté de proposer des designs universels et durables. « J’aimerais éduquer les gens à travers mon entreprise : beaucoup d’entre eux ne réalisent pas l’impact des intérieurs sur leur santé, physique ou mentale. »

« Tout notre être, notre culture, nos antécédents et notre personnalité prennent place dans notre environnement, qui peut aussi bien être une aide qu’un obstacle pour nous« , explique-t-elle. « Pensez à une personne en situation de handicap, qui vit dans un environnement non adapté : c’est une expérience diminuante. Nous devrions nous concentrer sur les besoins des gens et les soutenir au lieu de les diminuer. »

« S’assurer de la bonne qualité de l’air et de l’absence d’éléments chimiques qui dégagent des gaz est important pour moi. Les toxines peuvent provenir des parquets, des panneaux en bois, etc., mais nous pouvons faire des choix réduisant ce type d’impact. Nous pouvons faire des choix réfléchis lorsqu’il s’agit de ces produits. »

 

Elle trouve l’inspiration lors de promenades en nature. « L’équitation est aussi une grande source d’inspiration. La pêche en été, et tout autre moyen de me connecter avec l’extérieur. Je trouve toujours quelque chose dans la nature. Elle peut vraiment susciter des idées intéressantes pour moi. »

Elle ajoute que son focus étant l’authenticité, la nature est son meilleur exemple : « Beaucoup de meubles sont faits de mélamine gaufrée ou de placage de finition, mais lorsqu’ils sont faits de vrai chêne ou de vrai érable, cela fait nous quelque chose et c’est tellement beau ; on ne peut pas recréer cet effet. Mon objectif est de créer de l’authenticité en m’inspirant de la nature. »

Prochaines étapes

Aujourd’hui, elle travaille sur 15 projets différents, principalement résidentiels : maisons personnalisées, salles de bains et conceptions de cuisine, y compris de nombreuses conception d’ébénisterie, sa spécialité.

Elle espère également se spécialiser dans la conception d’espaces commerciaux et de santé.

Ensuite, elle aimerait continuer à développer son entreprise, élargir son réseau et obtenir sa certification. « Je ne veux pas être étroite d’esprit ; j’aime être ouverte aux nouvelles possibilités. Je veux vraiment obtenir ma certification CIDQ [Council for Interior Design Qualification]. »

Objectif principal : « Avoir un impact sur la vie des gens qui la rende meilleure« .

Vous aimerez peut-être aussi