Élections au Québec : Les fabricants font entendre leurs propositions

Marie-Ève Labranche

À l’approche des élections provinciales, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) présente sa plateforme électorale qui regroupe 12 propositions concrètes visant à assurer la compétitivité et la croissance du secteur manufacturier. Elle fait écho aux préoccupations des manufacturiers qui sont confrontés actuellement à trois principaux défis : la pénurie de main-d’œuvre, l’innovation ainsi que les chaînes d’approvisionnement et l’inflation.

« Aucun parti politique n’est en mesure de réaliser sa vision économique sans placer au cœur de ses priorités le secteur manufacturier. Les différents partis doivent ainsi proposer des actions concrètes pour les entreprises manufacturières, et ce, au bénéfice de l’ensemble de notre économie. En effet, le manufacturier est le pilier de l’économie québécoise ainsi que du développement économique régional. Il est d’ailleurs le secteur économique le plus important relativement à sa contribution au PIB. C’est sans compter que les manufacturiers ont le potentiel de générer davantage de richesse », souligne Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

Pénurie de main-d’œuvre 

Avec 31 000 postes vacants, la pénurie de main-d’œuvre freine directement la capacité de production et l’élan du secteur manufacturier. D’ailleurs, le Québec a laissé sur la table près de 18G$ sur deux ans en raison de la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur manufacturier.

Afin d’accroître le bassin de travailleurs, MEQ propose d’actionner différents leviers pour atténuer les impacts de la pénurie de main-d’œuvre. Il s’agit de:

  • Mettre en place une voie d’accès prioritaire vers l’immigration permanente auprès de travailleurs déjà en emploi, afin de favoriser une meilleure régionalisation de l’immigration;
  • Réduire les délais de traitement pour accueillir des travailleurs étrangers temporaires et pour les demandes d’immigration permanente afin qu’ils soient semblables à ceux des autres provinces;
  • Augmenter les seuils d’immigration à 90 000 personnes immigrantes par année pour 3 ans);
  • Mettre en place des mesures incitatives pour favoriser la construction de logements et l’ajout de place en garderies dans les régions.

 Innovation 

Les manufacturiers sont en concurrence avec des joueurs situés partout dans le monde. Afin de maintenir leur compétitivité, il faut s’assurer que le Québec mette en place un environnement d’affaires favorable à l’investissement et à l’innovation.

MEQ recommande ainsi de :

  • Favoriser l’innovation dans le manufacturier par la recherche et développement (R&D) en rehaussant, entre autres, les crédits d’impôt à la R&D.
  • Accélérer l’intégration de nouvelles technologies pour rendre les PME plus productives, notamment en offrant des contributions non remboursables pour l’achat d’équipement, et offrir l’accompagnement et la formation en conséquence.

 Chaîne d’approvisionnement et inflation

Depuis plus de deux ans maintenant, les chaînes d’approvisionnement mondiales sont perturbées et causent un véritable casse-tête pour les manufacturiers. Dans un sondage mené par MEQ, 90% des manufacturiers québécois disent subir des perturbations liées à leurs chaînes d’approvisionnement, dont 60% les qualifient de majeures ou de sévères.

MEQ propose donc de:

  • Protéger et investir dans les infrastructures économiques essentielles qui facilitent le commerce et le développement industriel et améliorer l’efficacité maritime;
  • Sensibiliser et accompagner les PME à intégrer les facteurs liés au développement durable;
  • D’inclure dans les contrats publics des mécanismes d’ajustement systématique en lien avec l’inflation dans les appels d’offres publics.

« Les problèmes de pénurie de main-d’œuvre et les perturbations dans les chaînes d’approvisionnement persistent et freinent l’essor des manufacturiers. L’inflation galope et les voyants sont au rouge quant à un possible ralentissement économique. Il y a beaucoup d’incertitudes actuellement chez nos entreprises. Compte tenu des trois grands enjeux des manufacturiers, il faut s’assurer d’avoir un plan de match robuste, avec une vision sur le long terme, pour protéger notre secteur manufacturier de manière pérenne. C’est d’ailleurs ce que nous proposons avec notre plateforme électorale », conclut Mme Proulx.

Consultez cette plateforme électorale de MEQ ici.

Vous aimerez peut-être aussi