Équipement très gourmand

Sandra Wood

Le monde du bois s’est récemment associé à l’Association canadienne des armoires de cuisine (ACAC) pour partager les profils de ses membres. Consultez cet article écrit par la directrice générale Sandra Wood sur Lev2 Millwork, publié à l’origine dans leur bulletin mensuel.

Lev2 Millwork, situé à Oshawa, en Ontario, a été créé il y a trois ans par la designer et propriétaire Alexis Kofman. Sa vision d’offrir un design exceptionnel à tout le monde et à plusieurs prix a donné naissance à une entreprise de menuiserie comprenant 20 employés travaillant sur deux quarts de travail. Actuellement, l’entreprise dispose d’une galerie de 9 000 pieds carrés et d’un espace de production de 12 500 pieds carrés ; elle est déjà « débordée » ! Ce groupe enthousiaste travaille dur pour créer et produire des produits qui correspondent à la vision du propriétaire.

 

Le rêver, le construire 

L’entreprise admet qu’elle a eu des hauts et des bas en cours de route, mais qu’elle a vraiment atteint son rythme de croisière l’année dernière. Selon Chris Thompson, directeur du commerce électronique et du développement commercial, « la concentration et le dévouement au produit, au processus et aux clients sont incroyables ! Si vous pouvez en rêver, nous pouvons le construire ».

ACAC : Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ?

M. Thompson : Nous savions dès le début qu’en travaillant dur, de grandes choses allaient se développer. Le marché dans lequel Lev2 évolue est difficile, et nous travaillons toujours à nous distinguer des autres.

Nous y parvenons en considérant le marché dans son ensemble et en nous demandant constamment « quelle sera la prochaine étape » ? En évoluant constamment et en ajoutant des services à notre vaste répertoire, nous pouvons continuer à croître, ce qui nous distingue.

 

La pénurie de main-d’œuvre n’est pas un problème 

ACAC : La pénurie de main-d’œuvre est un problème constant ; pourquoi avez-vous choisi d’étendre vos activités et d’embaucher plus de personnel dans ce contexte ?

M. Thompson : Nous connaissons une croissance rapide et nous n’avons pas vraiment été touchés par la pénurie de main-d’œuvre. Lorsque nous affichons des postes sur des sites d’emploi ou dans les médias sociaux, nous recevons une tonne de réponses. En plus de cela, nous avons saisi les opportunités offertes par ce marché fou et nous nous sommes concentrés sur la croissance. Nous nous développons dans des domaines que nous n’aurions pas abordés par le passé ; nous ne sommes plus seulement un fabricant de cuisines sur mesure. Nous ne sommes plus seulement un fabricant de cuisines sur mesure, mais un véritable atelier de menuiserie à commande numérique à service complet. Pour Lev2, l’avenir est très prometteur ; avec les nouvelles lignes que nous avons en développement et en prototypage, nous ne voyons rien d’autre que le succès.

ACAC : Pourquoi pensez-vous que les gens veulent travailler pour vous ?

M. Thompson : J’aimerais croire que le bruit court que Lev2 est un endroit où il fait bon travailler et que les gens veulent participer à notre succès. Nous nous efforçons de n’engager que les meilleurs, mais nous attendons aussi beaucoup de chaque membre de la famille Lev2. Nous travaillons très dur pour nous assurer que nous ne mettons que les meilleurs sur le marché, et si les gens veulent faire partie de la famille, ils sont les bienvenus s’ils veulent travailler.

 

Ouvert aux affaires

ACAC : Êtes-vous ouverts à fournir du travail à d’autres fabricants ?

M. Thompson : Tout à fait ! Nous sommes ouverts à la collaboration avec d’autres fournisseurs et fabricants ! La véritable croissance d’une industrie, quelle qu’elle soit, ne se fait pas au détriment de vos concurrents ; elle se fait lorsque vous pouvez offrir des services et des possibilités de croissance aux entreprises avec lesquelles vous vous associez. L’époque où l’on essayait d’écraser ses concurrents en réduisant les coûts et en attirant les clients par des coupes sombres est révolue. L’industrie de la menuiserie a une grande opportunité de changer la façon dont nous faisons tous des affaires et d’utiliser ce changement pour générer des profits. Je crois sincèrement que grâce à un partenariat interentreprises, tout le monde peut réussir.

 

Grandir pour être différent

ACAC : Quels objectifs avez-vous fixés pour l’entreprise ?

M. Thompson : Lorsque j’ai commencé avec Lev2, j’aimais plaisanter sur le fait d’atteindre une « domination mondiale totale », mais maintenant, je travaille honnêtement à faire évoluer l’entreprise vers quelque chose de différent de ce que le marché voit actuellement. Nous sommes prêts, désireux et capables d’offrir tellement de choses au marché, tant du côté des clients que des fournisseurs partenaires, que c’est une période très excitante. Qu’il s’agisse de constructions complètes sur mesure ou d’armoires prêtes à l’emploi pour les entrepreneurs, nous avons la gamme nécessaire pour aider nos clients à réussir. Nous avons même commencé à proposer des services de découpe en complément des ateliers très actifs qui n’ont tout simplement pas la capacité de suivre le rythme. Nous allons très prochainement proposer des programmes de construction de marque aux petits ateliers qui ont du mal à faire face à leur charge de travail actuelle. Nous construirons pour eux et marquerons le produit comme s’il venait de leur atelier et les aiderons à faire face à leur charge de travail. Il s’agit d’un prolongement du partenariat entre les entreprises que j’ai mentionné précédemment ; si nous travaillons tous ensemble, nous réussissons tous. Si j’en ai la capacité et que je peux aider quelqu’un qui a déjà réalisé une vente, pourquoi pas ?

 

Des idées folles aux équipes solidaires 

ACAC : Pourquoi êtes-vous convaincu que ces objectifs sont réalisables ?

M. Thompson : Tout le monde chez Lev2 est toujours très positif et comprend où nous allons. Nous comprenons tous que tout est réalisable si l’on est prêt à y mettre du sien, et nous y mettons du nôtre ! La famille Lev2 est probablement l’une des équipes les plus solidaires avec laquelle j’ai eu le plaisir de travailler. Nous travaillons tous dur pour prendre les idées folles qui surgissent lors de nos réunions de vente et de nos séances de brainstorming et pour voir si elles ont du mérite. Le personnel est d’un grand soutien, pose toujours des questions et s’efforce de rendre nos clients heureux.

 

Relever les défis 

ACAC : Quels sont les défis que vous devez relever actuellement et comment comptez-vous les surmonter ?

M. Thompson : Les retards des produits et des fournisseurs. Nous cherchons des méthodes alternatives et travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires et concurrents pour trouver de nouvelles voies d’approvisionnement. Covid devient une excuse, les coûts ont augmenté et ne sont jamais redescendus, et nous devons y remédier.

ACAC : Pourquoi les clients devraient-ils acheter chez vous et non chez des concurrents étrangers moins chers ?

M. Thompson : L’importation de produits étrangers est un problème dans toutes les industries depuis que je suis en vie. Dans le cas de l’ébénisterie ou de la menuiserie préfabriquée, on ne sait jamais vraiment ce que l’on obtient. Des produits fabriqués à bas prix aux pays ayant des lois du travail douteuses, c’est un énorme melting-pot de problèmes qui n’ont pas vraiment de solution. Si nous voulons vraiment voir un Canada fort et un marché fort, nous devons développer de meilleurs emplois au sein du marché dans lequel nous vivons. L’industrie de la menuiserie offre de bons salaires et une grande stabilité, et nous devons tous la soutenir en achetant des produits du marché canadien.

 

Regarder vers l’avenir 

ACAC : Comment voyez-vous l’industrie dans son ensemble et comment Lev2 s’inscrit-il dans cette vision ?

M. Thompson : L’industrie est en pleine croissance, mais je pense qu’elle se dirige vers une période de changement. Les petits constructeurs vont peut-être commencer à se rendre compte que les frais généraux de fonctionnement de leur atelier les empêchent d’être compétitifs sur certains marchés, et qu’il faut donc acheter des armoires sur mesure toutes prêtes. Certains commenceront à déléguer la partie la plus laborieuse de l’activité à des entreprises tierces spécialisées dans la découpe, la finition ou la conception. Pour ma part, je dispose d’un équipement très gourmand, et j’ai le temps de vendre cet équipement, et si je peux aider un partenaire à progresser, je suis heureux de le faire. Je m’inquiète pour les entreprises qui décident de rester dans le statu quo ; je pense que nous entrons dans une période où les entreprises qui n’essaient pas de nouvelles choses ne survivront pas.

ACAC : Quelle est l’opinion de Lev2 sur l’industrie en général ?

M. Thompson : Un seul mot : Opportunité !

 

L’ACAC est heureuse de compter Lev2 Millwork parmi ses membres. L’industrie évolue et change, même en ces temps difficiles de Covid-19. Nous souhaitons à Lev2 Millwork beaucoup de succès. Leur enthousiasme et leur point de vue novateur sur l’industrie se sont fait entendre haut et fort !

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations, contactez Chris Thompson, directeur du commerce électronique et du développement commercial, au 1-905-240-5382 x105.

« En tant que membre de l’ACAC, j’ai constaté que nous sommes en contact permanent avec l’ACAC, que nous bénéficions de multiples programmes utiles et que des opportunités sont constamment offertes à Lev2. C’est absolument génial de travailler avec l’ACAC. Je prévois une relation continue entre Lev2 et l’ACAC pour de nombreuses années à venir. »
– Chris Thompson, directeur du commerce électronique et du développement commercial

Les membres de l’ACAC recherchent la qualité, le professionnalisme et l’innovation. Pour des profils comme ceux-ci et de nombreux autres avantages, envisagez de devenir membre de l’ACAC !

Vous aimerez peut-être aussi