Kitchen Spot fait ses débuts au Canada

Matthew Bradford

Un nouveau fabricant de cuisines est arrivé en Nouvelle-Écosse. Le 21 mai, Kitchen Spot a inauguré le premier de ses deux magasins canadiens prévus à Dartmouth, rapprochant ainsi les services de conception et de fabrication sur mesure des constructeurs commerciaux. 

« Il n’y a pas beaucoup d’entreprises de fabrication de cuisines dans l’Est, et surtout celles qui peuvent gérer des capacités plus élevées », explique Tracy Loveys de l’entreprise. « Avant nous, l’endroit le plus proche pour les entrepreneurs pour obtenir un bâtiment entier de cuisines serait à travers Montréal, ou ils devraient commander à l’étranger, donc notre objectif est de donner aux constructeurs sont ici quelques options. »

Kitchen Spot a été fondée par Mustafa Mohamed, un homme d’affaires d’origine égyptienne qui est arrivé au Canada il y a un an après avoir lancé une entreprise de robinetterie, Lumineers, à Istanbul, en Turquie. Après une étude de marché approfondie, Mustafa a identifié la demande d’un fabricant de cuisines tout-en-un pour les promoteurs d’immeubles à logements multiples.  

« Le commercial est notre point de mire », dit Mme Loveys. « Nos machines peuvent essentiellement produire sept découpes de cuisine à la fois, et nous offrons une large gamme de couleurs et de découpes. Nous proposons également des portes intérieures, des vanités, des placards, des garnitures de base, des moulures de couronne et d’autres éléments qu’un constructeur devrait généralement acheter auprès de plusieurs sources. » 

Si Kitchen Spot n’a pas l’option de quincaillerie que ses clients recherchent, l’entreprise a établi des liens avec des partenaires locaux comme Richelieu pour aider à combler cette lacune. 

« Et s’il s’agit de quelque chose que nous ne gérons pas entièrement, comme les comptoirs, nous avons également des partenaires dans la communauté vers lesquels nous pouvons envoyer nos clients », ajoute Mme Loveys.  

Former une équipe

Avec les commandes qui arrivent déjà, la priorité immédiate de Kitchen Spot est de constituer et de maintenir une équipe qui permettra de mener à bien sa vision. Et comme tout le monde dans le secteur peut en témoigner, c’est plus facile à dire qu’à faire. 

« Trouver une équipe possédant toutes les compétences dont nous avons besoin a été un peu plus difficile que sur d’autres marchés, c’est pourquoi nous commençons à faire appel à la communauté », note Mme Loveys. 

Plus précisément, KitchenSpot est en contact avec la communauté locale d’immigrants — y compris les nouveaux arrivants d’Ukraine — afin de trouver des personnes possédant les compétences nécessaires pour étoffer son équipe. L’entreprise travaille également avec le Nova Scotia Community College (NSCC) pour accueillir des étudiants dans son atelier.

« Le NSCC a un programme d’ébénisterie, alors l’une des premières choses que nous avons faites en arrivant ici a été de tendre la main et d’inviter des apprentis à se joindre à nous pendant l’année scolaire », dit Mme Loveys, ajoutant : « Nous espérons que cela leur donnera une bonne expérience et nous aidera à trouver des candidats qui ont les compétences que nous recherchons. »

Un début de carrière

L’emplacement de Kitchen Spot à Dartmouth est un point de départ pour Mustafa et son équipe. Dans les mois à venir, son partenaire commercial, Sherif Matar, devrait ouvrir le deuxième établissement canadien de Kitchen Spot à Ottawa, en Ontario.

« Le plan depuis le début était d’ouvrir deux usines sœurs à peu près en même temps », dit Mme Loveys. « Après cela, nous envisageons de nous étendre vers l’ouest avec des salles d’exposition qui seront approvisionnées par ces deux premiers sites. » 

Entre-temps, ajoute Mme Loveys, l’équipe de Kitchen Spot s’attache à faire une première impression solide dans ses sites phares et à constituer l’équipe et les relations dont elle a besoin pour se tailler une place sur le marché canadien : « Pour l’instant, notre objectif est de mettre en avant notre meilleur atout et de nous assurer que tout ce que nous envoyons de notre boutique est de la meilleure qualité possible. »

Matt Bradford est rédacteur, éditeur et collaborateur de longue date de MediaEdge, éditeur du magazine et du bulletin électronique Le monde du bois. Il a passé des années à faire des reportages sur les industries du bois et de la construction et apprécie l’opportunité de fournir des informations sur les succès, les défis et les opportunités de la communauté de la seconde transformation du bois.

Vous aimerez peut-être aussi