La conception universelle pour la vie

Par Grace Tatigian

Lorsqu’il s’agit de la conception d’une cuisine, le point idéal se situe à l’intersection entre l’esthétique et la fonctionnalité. Nous savons tous que l’esthétique change en fonction des goûts personnels et des tendances, mais la fonctionnalité peut également changer. Il ne s’agit pas seulement de l’usure du matériel ou de la vétusté d’un appareil. La fonctionnalité d’un outil dépend entièrement de l’utilisateur, et donc si quelque chose change dans les capacités de l’utilisateur, la fonctionnalité changera en conséquence.

C’était le sujet de la table ronde nationale de la Canadian Kitchen Cabinet Association : « Vieillir sur place — êtes-vous prêt pour la prochaine vague ? ». Lucy Traetto, représentante du marketing chez Blum, spécialiste certifiée du vieillissement sur place et professionnelle certifiée de la vie sur place, a fait une présentation sur la conception de cuisines liées à la fonctionnalité pour les personnes qui choisissent de vieillir chez eux.

Elle a souligné que les baby-boomers, la génération la plus nombreuse de tout temps, devront bientôt décider s’ils veulent vieillir sur place — c’est-à-dire rester à la maison le plus longtemps possible — ou emménager dans un établissement d’aide à la vie autonome. S’ils choisissent de rester chez eux à long terme, ils doivent tenir compte du fait que certains aspects de leur maison ne seront peut-être plus aussi fonctionnels qu’avant.

Mme Traetto a évoqué les principes de base de la conception universelle, mais l’applicabilité de ce concept va bien au-delà de l’adaptation aux besoins des personnes qui vieillissent. Les sept principes de la conception universelle ont été établis en 1997 par un groupe de travail composé d’architectes, de concepteurs de produits, d’ingénieurs et de chercheurs en conception environnementale, sous la direction de feu Ronald Mace, de North Carolina State University. tif de ces principes est de guider la conception des environnements, des produits et des communications. Les sept principes sont les suivants : 

  1. Utilisation équitable
  2. Flexibilité d’utilisation
  3. Utilisation simple et intuitive
  4. Information perceptible
  5. Tolérance à l’erreur
  6. Faible effort physique
  7. Taille et espace pour l’approche et l’utilisation

Selon le Center for Universal Design de la NCSU, les principes « peuvent être appliqués pour évaluer les conceptions existantes, guider le processus de conception et éduquer à la fois les concepteurs et les consommateurs sur les caractéristiques de produits et d’environnements plus utilisables ».  

La notion de conception universelle s’applique certainement aux personnes âgées qui doivent faire face à des problèmes courants tels que l’arthrite, la perte d’équilibre, la réduction de la masse musculaire et la baisse de la vue, mais elle va bien au-delà. Mme Traetto a souligné dans sa présentation que la famille moyenne vit dans une maison pendant dix ans, ce qui signifie que 26 personnes vivront dans cette maison au cours des 100 prochaines années. Si l’on ajoute un seul visiteur par semaine (ce qui n’était pas rare à l’époque prépandémique), on arrive à 5000 personnes qui passent du temps dans cette maison. 

Il est improbable que tous ces individus — jeunes ou vieux, avec des capacités différentes — trouvent que la cuisine — ou toute autre pièce d’ailleurs — a le même niveau de fonctionnalité. Et si nous ne pouvons pas concevoir nos maisons en nous basant sur l’idée que n’importe qui peut franchir notre porte, nous pouvons prévoir de les rendre accessibles à un large éventail de personnes. Cet éventail doit également tenir compte de notre avenir personnel et de celui de nos futures familles.

Blum étudie depuis des années ce qu’il appelle « l’espace dynamique » de la cuisine, en se concentrant sur l’optimisation de l’espace, la qualité du mouvement et le flux en termes de commodité. Les cinq zones standard de la cuisine constituent un facteur essentiel à cet égard :

  1. Consommables — Réfrigérateur pour les denrées périssables et armoires pour les denrées non périssables. 
  2. Non consommables — Zone pour les récipients de stockage, la vaisselle, les verres, etc.
  3. Nettoyage — Zone pour les déchets, les articles de recyclage et les produits de nettoyage.
  4. Préparation — Espace pour la préparation des aliments et les outils nécessaires.
  5. Cuisson — Espace pour la cuisson (cuisinière et four) et les outils nécessaires.

Les cuisines sont généralement rénovées tous les 20 ans. Il est donc essentiel de garder tout cela à l’esprit lorsque vous travaillez avec un client ou que vous concevez une cuisine.

 

Vous aimerez peut-être aussi