La sous-utilisation de la main-d’œuvre reste élevée

Statistique Canada

Le taux de sous-utilisation de la main-d’œuvre a diminué pour s’établir à 13,8 % en septembre, en baisse de 0,4 point de pourcentage comparativement à août. Par rapport au taux de chômage, ce taux reflète la proportion de personnes au sein de la population active potentielle qui sont au chômage, ou qui veulent un emploi, mais qui n’en ont pas cherché un, ou qui sont en emploi, mais qui ont travaillé moins de la moitié de leurs heures habituelles pour des raisons probablement liées à la COVID-19.

Le nombre de personnes à la recherche d’un emploi a diminué de 58 000 (-4,3 %) en septembre, et c’est la seule composante de la sous-utilisation de la main-d’œuvre qui a enregistré un recul au cours du mois. Cette baisse a été contrebalancée en partie par une hausse du nombre de personnes mises à pied temporairement (+40 000; +35,7 %), qui a augmenté légèrement après être revenu à son niveau de février 2020 en juillet.

En septembre, toutes les composantes du taux de sous-utilisation de la main-d’œuvre ont affiché des hausses par rapport à février 2020, y compris les personnes à la recherche d’un emploi (+231 000; +22,1 %), les personnes qui étaient en emploi, mais qui ont travaillé moins de la moitié de leurs heures habituelles (+218 000; +26,8 %), les personnes qui voulaient un emploi, mais qui n’en ont pas cherché un (+56 000; +14,2 %), et les personnes qui avaient été mises à pied temporairement (+46 000; +43,3 %).

Vous aimerez peut-être aussi