Le bois et le bien-être

Sarah Hicks

Le bois est utilisé comme matériau de construction depuis des millénaires. Pourtant, ce n’est que relativement récemment que les avantages physiques et psychologiques de l’intégration d’éléments naturels comme le bois dans nos bâtiments ont été étudiés, quantifiés et mieux compris.

Les chercheurs découvrent que les matériaux que nous utilisons pour construire les lieux où nous vivons, travaillons, apprenons et jouons peuvent contribuer de manière significative au bien-être de leurs occupants.

Nous avons tous entendu parler du syndrome des bâtiments malsains. Nous connaissons les effets dévastateurs sur la santé de la moisissure noire dans les logements. Nous nous inquiétons des composés organiques volatils, des dégagements gazeux des matériaux synthétiques et des substances cancérigènes cachées comme l’amiante dans les bâtiments anciens. Il est évident que les bâtiments qui causent des dommages sont inacceptables. Mais à mesure que nous construisons pour l’avenir, maintenant que nous en savons plus sur ce qui est possible, nous devons faire plus que penser à la prévention des maladies. Il est temps de changer nos attentes à l’égard des bâtiments et de nous engager en faveur de bâtiments qui améliorent la santé des occupants et élèvent l’esprit.

Pensez un instant à ce que vous ressentez lorsque vous entrez dans une forêt ou dans un autre cadre naturel. La tension commence à se dissiper, il est un peu plus facile de respirer, les choses qui comptent deviennent plus claires et vous vous sentez plus connecté au monde qui vous entoure.

Nous pensons qu’il est possible de recréer ces sentiments et ces résultats positifs pour la santé dans un bâtiment. Les gens sont intrinsèquement attirés par la nature et se détendent automatiquement lorsque des éléments du monde naturel les entourent. Le terme « biophilie » que l’on rencontre si souvent de nos jours signifie littéralement « l’amour des êtres vivants » en grec ancien. La conception biophilique est un antidote à la déconnexion croissante de l’humanité vis-à-vis de la nature et aux effets néfastes sur la santé humaine résultant de l’urbanisation croissante.

En intégrant le bois, d’autres matériaux naturels et une conception biophilique dans nos bâtiments, nous avons le pouvoir d’avoir un impact positif significatif sur la santé et le bien-être des occupants.

Pour en savoir plus sur le bois et le bien-être, nous vous invitons à visionner une présentation enregistrée donnée par Tye Farrow, associé principal chez Farrow Partners Architects et éminent défenseur des bâtiments favorables à la santé. Cette session gratuite est hébergée en ligne par le Conseil canadien du bois sur son site d’apprentissage en ligne Wood WORKS! ThinkWood est une autre excellente ressource sur ce sujet.

Sarah Hicks est la coordinatrice du marketing et des communications chez Element5.

Vous aimerez peut-être aussi