Le coût du carburant est une préoccupation majeure pour 2/3 des PME

Dariya Baiguzhiyeva

Le prix du carburant est devenu la principale préoccupation en matière de coûts pour 64 % des petites entreprises, selon le dernier Baromètre des affaires® de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). La FCEI demande au gouvernement fédéral de geler la taxe sur le carbone, qui doit augmenter le 1er avril, afin d’éviter d’aggraver la situation alors que de nombreuses petites entreprises ne peuvent plus absorber d’autres augmentations de coûts.

« Malgré la hausse rapide du coût du carburant et le fait que seulement un tiers des petites entreprises ont retrouvé leur niveau de ventes d’avant la pandémie, le gouvernement fédéral semble déterminé à aller de l’avant avec l’augmentation de la taxe fédérale sur le carbone, » déclare Corinne Pohlmann, première vice-présidente des affaires nationales à la FCEI. « Les petites entreprises ont besoin d’une chance de reprendre leur souffle et de rembourser leurs dettes. Ce n’est pas le moment d’ajouter de nouveaux coûts aux petites entreprises en difficulté. »

Dans un autre sondage de la FCEI, près des deux tiers des entreprises ont déclaré que la hausse des prix, comme ceux du carburant, de la nourriture ou de l’assurance, avait un impact important sur leurs activités, tandis que 27 % ont déclaré que l’effet était modéré. 

La FCEI exhorte le gouvernement fédéral à annoncer un gel de la taxe sur le carbone et à s’efforcer de réduire immédiatement les coûts énergétiques pour les propriétaires de petites entreprises. Le gouvernement peut également aider les entreprises à résoudre le problème de l’accessibilité financière en prenant les mesures suivantes.

  • En mettant fin à toutes les augmentations d’impôts actuelles et futures, y compris la taxe d’accise sur l’alcool, les cotisations au Régime de pensions du Canada et à l’assurance-emploi.
  • Prolongeant le Programme d’embauche pour la relance économique au Canada de six mois (jusqu’en septembre 2022) et en étendant l’admissibilité aux nouvelles entreprises
  • Accélérez les plans visant à réduire les frais de traitement des cartes de crédit pour les petites entreprises.

« Les petites entreprises sont peut-être en train de sortir de la pandémie, mais l’ascension sera lente et difficile », a ajouté Mme Pohlmann. « Le gouvernement fédéral a l’occasion de leur montrer qu’il les écoute et se soucie de leur redressement en gelant la taxe sur le carbone au lieu de l’augmenter. »

Vous aimerez peut-être aussi