Les fabricants sont la clé de la lutte contre l’inflation

Jane Taber

Récemment, les représentants de MEC ont rencontré la Banque du Canada et le gouvernement fédéral, exhortant les deux parties à aider l’industrie manufacturière à lutter contre les pénuries de main-d’œuvre et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement. L’atténuation de ces deux défis est essentielle pour aider notre secteur à augmenter la production, à faire baisser les prix des biens et, en fin de compte, à réduire l’inflation. 

Des taux d’intérêt plus élevés freinent l’inflation en réduisant la demande de biens et de services et en ralentissant l’économie.

« La Banque du Canada n’est pas seule dans ce combat. Les manufacturiers ont aussi un rôle important à jouer », a déclaré Dennis Darby, président et chef de la direction de MEC. « Nous fabriquons les biens que les consommateurs veulent. Lorsque nous ne pouvons pas répondre à leur demande, les prix et l’inflation augmentent. Si on nous donne les outils dont nous avons besoin, nous pouvons augmenter notre production et faire baisser l’inflation. »

Grâce aux mesures prises par la Banque du Canada, les décideurs doivent maintenant faire tout ce qu’ils peuvent pour bâtir une économie plus productive, dotée d’une plus grande capacité à fournir des biens et des services aux Canadiens.

L’augmentation de l’offre de l’économie est fondamentale pour la croissance et crée une économie plus résistante à l’inflation.

« Nous voulons renforcer notre secteur et le voir croître afin qu’il puisse continuer à stimuler notre économie, à améliorer la prospérité et à bâtir une résilience à long terme contre les chocs futurs », a ajouté M. Darby. « Régler les arriérés d’immigration, rationaliser le programme des travailleurs étrangers temporaires, investir dans nos infrastructures de transport et de commerce est autant d’impératifs. »

Vous aimerez peut-être aussi