Les feux de forêt forcent la fermeture de scieries à travers le Canada

Le Canada a connu l’une des saisons de feux de forêt les plus étendues et les plus dangereuses de ces dernières années. La crise a poussé de nombreuses petites entreprises à fermer leurs portes, mais elle a également eu des répercussions sur d’importants fabricants de l’industrie du bois. Des scieries ont été contraintes de fermer ou de retarder leur production au cours des derniers mois. Selon la Presse canadienne, les incendies de forêt ont fait grimper les prix du bois d’œuvre de 6,8% en une semaine seulement pour le mois de juillet.

Les incendies ont poussé des scieries et exploitations forestières à cesser leurs opérations en raison de problèmes de sécurité. « La situation est grave. Fermer des scieries et devoir les redémarrer représente beaucoup de travail, et des employés qui doivent être mis à pied temporairement », a déclaré Derek Nighbor, chef de la direction de l’APFC. Les incendies de forêt en Colombie-Britannique et en Alberta ont entraîné une baisse de production et des fermetures de scieries. Au Québec, Produits forestiers Résolu a temporairement arrêté la production de ses quatre scieries dans la province en raison des incendies et d’une pénurie de bois. « Bien que les incendies de forêt fassent naturellement partie de la régénération des forêts, la chaleur non saisonnière et le manque de pluie ont provoqué le déclenchement de nombreux incendies en même temps, ce qui les rend très difficiles à gérer », a déclaré Seth Kursman, porte-parole de Résolu.

« Chez Résolu, nous sommes particulièrement touchés par la dévastation de la forêt boréale au Québec, où 2023 s’annonce déjà comme la pire année depuis plus de trois décennies en termes d’étendue de la zone touchée, a déclaré Kursman. Bien que les incendies de forêt fassent naturellement partie de la régénération des forêts, la chaleur non saisonnière et le manque de pluie ont causé de nombreux départs de feux simultanés, ce qui les a rendus très difficiles à gérer. »

C’est au Québec que l’impact a été le plus important

Jusqu’à présent, c’est la province de Québec qui a subi les conséquences les plus importantes pour ses scieries au cours des dernières semaines. Par le passé, les incendies de forêt se sont avérés être un facteur contribuant à la hausse des prix du bois d’œuvre en raison d’une offre limitée ou à la constitution de stocks par les investisseurs en raison d’une fermeture anticipée ou d’une offre limitée de bois d’œuvre. Une autre scierie de la province, Chantiers Chibougamau, a été contrainte de fermer son usine Nordic Kraft après qu’un feu de forêt se soit propagé à moins de 500 mètres de l’installation.

En ce moment, 133 feux de forêt brûlent à travers le Québec, affectant plus de 900 000 hectares. Les régions les plus touchées sont la Côte-Nord, le Nord-du-Québec, l’Abitibi-Témiscamingue, les Laurentides, Lanaudière, la Mauricie et le Saguenay-Lac-St-Jean, la plupart des incendies se trouvant en Abitibi-Témiscamingue, en Côte-Nord, au Saguenay-Lac-Saint-Jean et dans le Nord-du-Québec.

Vous aimerez peut-être aussi