L’innovation dans les technologies propres au Canada

Alena Barreca

Supposons que vous cherchiez le terme « Canadian Cleantech » sur Google. Dans ce cas, vous remarquerez rapidement qu’il n’y a pas de pénurie de contenu d’actualités quotidiennes couvrant les avancées, les projets et le financement des efforts d’innovation en matière de technologies propres actuellement en cours. Cela s’explique principalement par le fait que, grâce à l’afflux d’un solide soutien financier de la part du gouvernement au cours des dernières années, un nombre croissant d’entreprises canadiennes de technologies propres peuvent effectivement rechercher et développer des solutions viables, telles que des produits et des processus, pour des secteurs comme la fabrication qui permettent de progresser vers un Canada meilleur et plus propre.

L’objectif ultime de l’innovation en matière de technologies propres est de s’attaquer à la crise mondiale des changements climatiques en soutenant les efforts déployés à l’échelle mondiale pour atteindre des émissions nettes nulles et réduire les impacts environnementaux négatifs sur la terre, l’eau et l’air.

Selon Exportation et développement Canada (EDC), l’investissement annuel mondial dans la recherche et le développement de l’innovation en matière de technologies propres s’élevaient à plus de 3 000 milliards de dollars en 2020, et le Canada s’est créé une solide réputation de leader mondial dans cet espace innovant en passant du 7e rang en 2014 au 2e rang en 2021 sur l’indice mondial de l’innovation en matière de technologies propres.

En décembre 2020, le gouvernement du Canada a présenté la Loi canadienne sur la responsabilité en matière d’émissions nettes nulles, engageant le Canada à atteindre des émissions nettes nulles d’ici 2050. Elle comprend également un plan de 15 milliards de dollars avec 64 mesures destinées à atteindre les objectifs clés d’ici 2030.

Le budget fédéral 2021 du Canada a également introduit un soutien financier supplémentaire pour l’innovation canadienne en matière de technologies propres avec un investissement de 7,2 milliards de dollars au cours des sept prochaines années via le Fonds d’innovation stratégique (FIS).

« Le Canada abrite un secteur des technologies propres dynamique et performant, et notre gouvernement s’est engagé à soutenir son important travail, » a déclaré Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada. « Les entreprises canadiennes de technologies propres sont un élément essentiel de notre plan visant à réduire les émissions et à créer des possibilités économiques dans tout le pays. »

 

Qu’est-ce que l’innovation en matière de technologies propres, et pourquoi est-elle importante ?

Les technologies propres désignent les efforts continus visant à améliorer les résultats environnementaux, en particulier en association avec la production d’énergie renouvelable, en développant des technologies qui réduisent ou éliminent toutes les émissions et créent des solutions plus propres pour les industries du monde entier. Ces solutions visent à remplacer les processus actuels qui contribuent à l’augmentation des combustibles fossiles et des émissions de gaz à effet de serre, à l’origine d’une température mondiale élevée, source d’événements catastrophiques.

Les scientifiques ont depuis longtemps averti que si rien n’est fait pour inverser les effets du changement climatique, l’humanité en subira de lourdes conséquences. En fait, c’est déjà le cas. Les preuves sont même présentes dans la météo canadienne : des vagues de chaleur plus longues, des hivers plus chauds, des tornades, davantage de feux de forêt qui font rage dans tout le pays, etc.

 

Projets et solutions qui mènent l’action mondiale contre le changement climatique au Canada

Il existe d’innombrables exemples de projets canadiens d’innovation en matière de technologies propres actuellement en cours dans tout le pays. L’un des plus importants programmes de financement fédéraux soutenant ces projets novateurs de recherche et développement est le Fonds Technologies du développement durable Canada (TDDC).

Le Fonds Technologies du DD fournit régulièrement des fonds à des entreprises canadiennes, positionnant le Canada vers une économie nette zéro d’ici 2050 grâce à des projets qui accélèrent les technologies plus saines créant des solutions pour un air, un sol et une eau plus propres.

Grâce au soutien de TDDC, les entreprises canadiennes ont généré des revenus annuels de plus de 2,7 milliards $, créé 14 628 emplois et mis sur le marché plus de 150 nouvelles solutions de technologies propres qui contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre. TDDC a investi plus de 1,15 milliard $ dans l’innovation canadienne en matière de technologies propres au cours de l’exercice 2020-21.

Le Fonds d’innovation stratégique (FIS) est un autre programme de financement à grande échelle axé sur le soutien des principaux innovateurs canadiens en matière de technologies propres. Comme nous l’avons mentionné précédemment, le FSI investira 7,2 milliards de dollars au cours des sept prochaines années pour stimuler les solutions d’innovation en matière de technologies propres dans tout le pays.

Le FIS offre jusqu’à 50 % des coûts des projets aux candidats admissibles afin de promouvoir l’investissement dans des activités qui génèrent une productivité et des avantages économiques durables.

Un excellent exemple de financement du FIS alloué à l’innovation en matière de technologies propres est l’octroi de 415 millions de dollars pour le développement d’une nouvelle usine de fabrication de vaccins à Toronto. Le projet espère que, dans l’éventualité d’une future épidémie de grippe semblable à la pandémie mondiale de COVID-19, la nouvelle installation de Sanofi produira des vaccins à l’échelle de la population d’une manière propre, sûre et efficace.

 

Subventions et prêts du gouvernement canadien encourageant l’innovation dans les technologies propres

Outre le Fonds Technologies du DD et le FIS, il existe de nombreux autres programmes de financement gouvernementaux, tant fédéraux que provinciaux, qui offrent des subventions ou des prêts aux entreprises pour qu’elles entreprennent des projets de recherche et de développement afin de faire progresser les solutions novatrices en matière de technologies propres.

Voici d’autres programmes qui pourraient être intéressants pour lutter contre les changements climatiques au moyen de solutions de technologies propres :

Parcourez tous les programmes de subventions et de prêts gouvernementaux disponibles pour soutenir l’innovation dans le domaine des technologies propres au Canada en visitant notre page sur les programmes de financement des technologies propres. Assurez-vous de rester au courant des dernières nouvelles concernant les projets de technologies propres et les programmes de financement en vous abonnant au bulletin électronique hebdomadaire gratuit de Mentor Works. 

 

Cet article est réimprimé avec la permission de Mentor Works. Vous pouvez trouver l’article original ici.

Vous aimerez peut-être aussi