L’inventaire est roi: Traitement des panneaux

Grace Tatigian

Les possibilités offertes par le stratifié thermofusible vont bien au-delà de celles du bois naturel.

« L’humidité peut déformer le bois naturel, mais le TFL est conçu pour exister dans un tel environnement sans aucun défaut, » explique Robert Scarimbolo, vice-président des ventes et du markéting chez M2M Panel Processing Solutions inc.

M2M Panel Processing Solutions inc. est un fournisseur B2B de façades d’armoires et de composants sur mesure pour l’industrie du bois. Elle a été fondée par trois partenaires qui ont été les pionniers des tendances du marché, du développement de produits et de la technologie dans l’industrie du bois depuis les années 1990. Ils sont largement reconnus comme les pionniers des applications laser et des bandes de chant sans soudure en Amérique du Nord ; leurs produits sont fabriqués selon des normes européennes de classe mondiale.

« Il peut ressembler à des placages en bois véritable sans avoir à se soucier de ce qui peut mal tourner, » a-t-il expliqué. « Ou lorsqu’un client veut un panneau noir, si vous utilisez du bois naturel, vous allez voir chaque imperfection. Vous n’avez pas ce problème avec le TFL. »

Certaines personnes aiment ce look, mais pour d’autres qui recherchent un style épuré ou contemporain, le TFL est une meilleure option, en particulier lorsqu’il s’agit de quelque chose d’aussi précis que l’ébénisterie.

J’ai discuté avec M. Scarimbolo des dernières technologies en matière de traitement des panneaux. Il m’a rapidement fait remarquer que l’acquisition d’une nouvelle technologie est la partie la plus facile. Apprendre à l’utiliser, l’entretenir et la maintenir à jour sont les parties les plus difficiles de la possession d’une pièce d’équipement sophistiquée. 

« La technologie évolue plus vite que nous ne pouvons nous adapter, c’est pourquoi lorsque vous investissez dans une machine, il est important d’apprendre à la connaître et à l’utiliser correctement, » a expliqué M. Scarimbolo.

Je voulais savoir ce qu’il pensait de l’adhésif par rapport au placage de chants au laser. Souvent, les gens semblent se ranger dans un camp ou dans l’autre. M. Scarimbolo a décrit cette relation comme étant une relation d’amour et de haine.

« Je ne pense pas que l’un soit meilleur que l’autre. Les deux sont uniques ; les deux ont besoin de la bonne finesse, » a-t-il déclaré. « Les vendeurs de machines poussent les tendances, mais quand on en vient à l’aspect visuel, ils sont à peu près égaux. »

M2M propose les deux techniques. 

« Nous n’utilisons plus de colles EVA, mais uniquement des colles PUR. Mais toutes les colles ne sont pas créées égales, » explique M. Scarimbolo. « Nous avons recueilli des données pendant plus de dix ans de traitement des bords. Il n’y a pas de solution unique pour tout. »

Il a souligné combien de facteurs peuvent avoir un impact sur les colles, du climat à l’altitude. Un produit qui a fait ses preuves en Europe ne fonctionnera pas en Amérique du Nord. Le taux d’humidité peut affecter non seulement le temps de séchage mais aussi la durabilité du produit. Le produit est si sensible à l’environnement qu’il faut programmer soigneusement l’utilisation de chaque équipement dans l’atelier. En général, ils utilisent la plaqueuse de chants au laser le matin et travaillent avec les adhésifs l’après-midi.

« Le placage de chants au laser est complètement différent, » a-t-il souligné. « C’est sans aucun doute la technique dominante, et les gens l’apprécient parce qu’elle est antimicrobienne — ce qui est excellent pour les cuisines et les salles de bains — et que certains matériels fonctionnent mieux avec un bord laser. Mais on ne peut pas tout passer au laser ; cela dépend en partie de la couleur. »

Scarimbolo fait remarquer que la plupart des entreprises ne proposent pas les deux techniques. M2M se distingue à cet égard.

« Le gros avantage de pouvoir faire les deux est que vous pouvez avoir un inventaire plus important parce que vous pouvez faire plus de choses, » a expliqué M. Scarimbolo. « Certes, cela rend les produits plus chers, mais c’est parce que nous avons investi dans la technologie pour pouvoir offrir une plus grande variété. L’inventaire est roi. »

Mais il ne s’agit pas seulement de la technologie qu’ils utilisent dans le magasin ; il s’agit aussi de la technologie qui fait fonctionner l’entreprise.

« Tant d’entreprises sont coincées à l’âge de pierre. Beaucoup d’entreprises prennent encore les commandes par télécopieur, » dit-il. « Nous avons développé un portail pour les commandes en ligne, et cela a changé notre activité. Nous recevons 90 % de nos commandes entre 22 h et 2 h 30. C’est à ce moment-là que la plupart des propriétaires de petites entreprises ont le temps de passer leurs commandes. »

Scarimbolo a admis qu’ils étaient l’une de ces entreprises coincées à l’âge de pierre et que l’introduction de ce logiciel a provoqué un effet d’entraînement. Non seulement il les a aidés à devenir plus conviviaux pour les clients, mais il a contribué à faciliter l’entreprise dans le monde du marketing numérique et à trouver une meilleure façon de mettre en valeur leurs produits. 

« Je prévois que le bois deviendra davantage un produit de luxe, » a-t-il déclaré. « TFL a la longévité que les gens recherchent. »

Vous aimerez peut-être aussi