Masse salariale et emplois vacants en décembre 2021

Statistique Canada

Le nombre d’employés recevant un salaire ou des avantages sociaux de leur employeur — mesuré par l’Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH) en tant qu’emploi salarié — a augmenté de 122 200 (+0,7 %) en décembre, soit la septième hausse mensuelle consécutive.

Les gains réalisés en décembre ont porté l’emploi salarié au-dessus de son niveau prépandémique pour la première fois, dépassant le niveau de février 2020 de 60 400 (+0,4 %). L’émergence généralisée de la variante Omicron et les ajustements associés aux mesures de santé publique sont survenus plus tard en décembre et n’ont pas été observés dans l’emploi salarié de décembre.

L’emploi salarié a augmenté dans neuf provinces en décembre, tandis qu’il a peu varié en Nouvelle-Écosse. L’Ontario (+70 100 ; +1,1 %) et le Québec (+20 600 ; +0,5 %) ont connu les plus fortes hausses en décembre. Les seules provinces où l’emploi salarié n’avait pas encore atteint les niveaux d’avant le programme COVID en décembre sont l’Alberta (-34 400 ; -1,7 %), l’Ontario (-32 100 ; -0,5 %) et Terre-Neuve-et-Labrador (-2 000 ; -0,9 %).

Dans le secteur de la production de biens, l’emploi salarié a augmenté de 9 200 (+0,3 %) en décembre, en raison de hausses dans la construction (+6 400 ; +0,6 %). Tous les secteurs de production de biens ont retrouvé ou dépassé leur niveau d’avant la crise, à l’exception du secteur manufacturier (-19 200 ; -1,2 %).

À l’approche de l’hiver, le nombre d’emplois vacants dans la construction est tombé à 61 800 en décembre, soit la troisième baisse mensuelle consécutive par rapport au niveau record (81 700) atteint en septembre. Bien qu’une partie de la baisse observée en décembre puisse être attribuable aux tendances saisonnières, le nombre d’emplois vacants dans la construction était supérieur de 88,2 % (+29 000) à celui du quatrième trimestre de 2019. Le taux d’emplois vacants était de 5,2 %, contre 2,9 % au quatrième trimestre de 2019.

Dans l’industrie manufacturière, il y avait 73 900 postes vacants en décembre, en baisse de 9,7 % (-7 900) par rapport au mois précédent, mais en hausse de 75,2 % (+31 700) par rapport au quatrième trimestre de 2019.

Vous aimerez peut-être aussi