Parcours et pensées d’un créateur du meuble Alexandre Cecchi

Marie-Julie Chaput

Alexandre Cecchi est ébéniste et créateur de meubles. À travers ses réflexions et ses ouvrages, il partage sa vision de l’art et contribue, à sa façon, à la beauté du monde.

Bien qu’il ne se souvienne pas de ce qui l’a amené à devenir ébéniste, il s’épanouit pleinement dans ce métier d’art qui repose sur de solides bases historiques et qui requiert de grandes habiletés techniques. De plus, il prend un sincère plaisir à travailler le bois, cette matière noble et organique qui se décline en de multiples essences et qui se combine selon d’infinies possibilités.

Depuis 2018, M. Cecchi dessine, conçoit et fabrique ses propres meubles. En mettant ainsi ses compétences techniques et artistiques à profit, c’est un rêve qui devient réalité.

Un parcours d’apprentissage hors du commun

Cecchi est né dans une famille belge d’origines italo-néerlandaises. Après son enseignement secondaire, il a intégré l’institut européen de formation des compagnons du Tour de France (IEF-CTF) pour étudier l’ébénisterie traditionnelle. Par la suite, il a voyagé dans l’hexagone pendant huit ans afin de travailler dans différents ateliers de renom et de se former auprès d’ébénistes bien établis.

Ce compagnonnage est un parcours d’apprentissage hors du commun qui s’est mis en place lors de la construction des premières cathédrales de France. Le maître enseignait aux apprentis ses connaissances afin que ces ouvrages d’exception, requérant parfois plus de 200 ans pour leur construction, voient le jour. Cette tradition s’est perpétuée de génération en génération, jusqu’à nos jours. Elle permet aux jeunes qui se lancent aujourd’hui sur le Tour de France d’effectuer d’importantes remises en question, d’acquérir une foule de connaissances pointues et de développer des qualités humaines inestimables. 

Pour M. Cecchi, ces années furent profondément marquantes et enrichissantes. Afin de contribuer à son tour à cette longue chaîne de transmission, il s’est investi dans la gestion de cette association pendant plusieurs années. Depuis son expatriation au Québec en 2017 pour rejoindre l’atelier Ébéniste d’art, il offre la possibilité à de jeunes ébénistes d’approfondir leur formation outre-Atlantique, en travaillant à ses côtés.

Une approche distinctive du métier

Selon M. Cecchi, un grand ébéniste est avant tout un grand technicien. C’est-à-dire quelqu’un qui maitrise vraiment la technique et qui sait systématiquement utiliser les bonnes méthodes selon l’ouvrage à réaliser. Comme M. Cecchi ne propose que des pièces uniques, chaque meuble est différent et comporte ses propres défis. En tout temps, il s’en donne à cœur joie pour les relever le plus parfaitement possible.

Évidemment, les grandes connaissances techniques de M. Cecchi lui permettent de laisser libre cours à sa créativité. Il peut ainsi esquisser des courbes ambitieuses, définir des volumes harmonieux et sélectionner les meilleurs matériaux sans s’inquiéter de comment les assembler. En peaufinant constamment son art et sa science, M. Cecchi s’inscrit dans la lignée de l’ébénisterie traditionnelle à la française, tout en se démarquant indéniablement comme créateur de meubles. 

De multiples sources d’inspiration

Si vous ne voyez pas M. Cecchi dans son atelier, vous le trouverez probablement dans son salon, en train de se détendre et d’écouter une diversité remarquable de musiques. Baignant dans cette atmosphère sonore comme dans une forme de méditation, son imagination s’active alors et se manifeste naturellement.

Dans ses temps libres, M. Cecchi aime se promener en nature, visiter des expositions et des galeries d’art. Tout est observé avec attention et enregistré minutieusement dans son esprit. Chaque découverte marquante peut devenir ensuite le thème ou la touche singulière d’une création future. De plus, beaucoup de personnages artistiques de l’histoire l’inspirent du fait de leur façon de voir les choses et de les interpréter.

Le processus de création

Derrière chaque œuvre, il y a avant tout énormément d’heures de conception, de réflexion et de recherche pour arriver à un projet cohérent. Le point de départ peut être une demande spécifique de la part de clients ou une carte blanche. L’accent est mis sur l’esthétique, la créativité et l’harmonie.

Une fois que le dessin est intéressant, M. Cecchi s’engage dans la conception technique. À cette étape, il s’agit de matérialiser l’idée originelle de la façon la plus parfaite possible. Pour lui, le passage du plan 2D à un ouvrage 3D, fait de matière tangible, contient une part de magie.

Une fois la finition réalisée, l’œuvre est livrée avec un certificat d’authenticité et installée soigneusement chez le client.

Quand le meuble devient une œuvre d’art

Il suffit d’observer les créations de M. Cecchi pour comprendre comment il sublime le bois et le métier d’ébéniste. Chaque œuvre est unique, intrigante et d’une classe intemporelle. Les passionnés et les collectionneurs d’art gagnent à découvrir l’univers que nous propose M. Cecchi. 

Selon lui, quand les gens achètent une œuvre, ils achètent une période de la vie de l’artiste. Ils achètent des préoccupations. Ils achètent énormément de réflexions. Ils achètent aussi des années d’apprentissage et d’expériences. Enfin, ils s’achètent, éventuellement, une part du concept de la perfection.

Et vous, vous laisserez-vous charmer ?

Vous aimerez peut-être aussi