Plus forts, plus rapides, plus sûrs : les exosquelettes d’Atwill-Morin transforment les chantiers de construction

Atwill-Morin a récemment acquis douze exosquelettes destinés à soutenir le bien-être de sa main-d’œuvre, en particulier les maçons et les ouvriers qui manipulent fréquemment des charges lourdes. La technologie a été introduite pour la première fois sur le site d’un célèbre hôtel du Vieux-Québec, signifiant l’engagement de l’entreprise envers l’innovation dans les pratiques de santé et de sécurité. Matthew Atwill-Morin, le PDG, a souligné les objectifs doubles de cette initiative : réduire la fatigue physique et adapter la culture de l’entreprise pour prioriser la santé des travailleurs.

Les exosquelettes sont conçus pour soulager la pression sur les membres du corps, notamment les genoux, tout en répartissant uniformément le poids des charges portées par les travailleurs. Cela non seulement épargne les articulations, mais élimine également pratiquement le risque de blessures musculo-squelettiques. De plus, en permettant aux travailleurs de se déplacer plus facilement et de prendre en charge environ 70 % de la charge qu’ils manipulent, ces dispositifs augmentent considérablement les performances humaines et la productivité.

Le déploiement des exosquelettes est perçu non seulement comme un outil de soutien physique, mais aussi comme un changement culturel au sein de l’organisation. Avec la santé et la sécurité des travailleurs de la construction devenant un enjeu de plus en plus critique, l’approche proactive d’Atwill-Morin adresse les défis uniques rencontrés par l’industrie. La direction de l’entreprise est convaincue que ces avancées technologiques seront essentielles pour améliorer la rétention et le recrutement du personnel, particulièrement crucial en période de pénurie de main-d’œuvre.

Vous aimerez peut-être aussi