Quels effets pour le 6ème forum Women in Manufacturing Success annuel organisé par CME

À l’occasion de la conférence des Manufacturiers et Exportateurs du Canada (CME), qui s’est tenue du 7 au 10 mars à Toronto (Ontario), les femmes du secteur manufacturier canadien ont pu se réunir. Le 6ème forum annuel Women in Manufacturing Success de l’association les invitait à envisager leurs futures carrières dans l’industrie, et fournissait une plateforme aux leaders actuelles du milieu de travail, leur donnant les moyens d’agir au cours de l’événement virtuel.

CME défend les intérêts des femmes du secteur manufacturier depuis des années. La mission de l’organisation est d’augmenter de 100 000 le nombre de postes de fabricantes occupés par des femmes d’ici à 2030, afin de porter le nombre total d’emplois occupés par des femmes dans le secteur à 600 000 en 2030. Actuellement, les femmes représentent près de la moitié de la main-d’œuvre du pays, mais elles n’occupent que 29 % de l’industrie manufacturière. « La transition vers le net-zéro et la numérisation vont créer de nouveaux emplois qui nécessiteront une montée en compétences et une requalification pour préparer notre main-d’œuvre », déclare Dennis Darby, président et PDG de CME. « Il est donc clair que notre travail n’est pas terminé. Nous apprécions l’attention portée par le gouvernement fédéral à rendre les services de garde d’enfants plus abordables et plus accessibles. En même temps, nous demandons à Ottawa de se concentrer sur le renouvellement et l’augmentation des programmes de financement afin d’encourager davantage de groupes sous-représentés à rechercher des opportunités dans le secteur manufacturier. »

« Nous devons éliminer le vieux stigmate associé à la fabrication et montrer aux gens à quel point le secteur est innovant aujourd’hui », a déclaré Angela Pappin, chef de la transformation d’ArcelorMittal Dofasco Amérique du Nord, et présidente du Comité consultatif des femmes dans le secteur manufacturier de MEC. « Le plus grand potentiel inexploité est d’avoir des femmes dans notre main-d’œuvre. »

CME dispose d’un plan d’action visant cinq domaines d’intervention nécessitant des améliorations afin d’augmenter le nombre de femmes dans l’industrie manufacturière, notamment :

  • Augmenter le nombre de femmes leaders dans le secteur pour inspirer, éduquer et encourager les jeunes femmes.
  • Améliorer l’accès aux méthodes et installations de fabrication modernes pour promouvoir le changement et réduire la stigmatisation associée à l’industrie.
  • Renforcer les efforts visant à encourager les jeunes femmes à poursuivre une carrière dans l’industrie manufacturière et l’éducation dans les STEM ou les métiers spécialisés.
  • Pousser les entreprises manufacturières à adopter des lieux de travail plus inclusifs pour les femmes.
  • Pousser les entreprises du secteur à trouver des moyens inédits d’améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée de leurs employées.

Parmi les intervenants au forum de la FMC figuraient Suzie Yorke, fondatrice de Love Good Fats et PDG de The Better Chocolates ; Marcia Braundy, présidente et chef de projet de Equity in Apprenticeship & Technical Fields Digital Archive et de la Kootenay Women in Trades & Technology Association ; Jon Callegher, directeur exécutif de Research at Job Talks, et Elizabeth Moses, ambassadrice métiers spécialisés et tôlière.

Vous aimerez peut-être aussi