Rationalisation de l’avenir de la Colombie-Britannique : Nouvelle législation pour accélérer le développement du logement et des infrastructures

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a récemment introduit une législation transformatrice visant à accélérer la livraison de logements, de services et d’infrastructures dans les communautés en croissance. Au cœur de cette initiative se trouve l’introduction du projet de loi 44, qui se concentre sur la possibilité de zonage en amont pour augmenter significativement l’offre de logements dans toute la Colombie-Britannique. Cette législation exige que les gouvernements locaux passent à un processus de planification en amont, pré-zonant les terrains pour répondre aux demandes de logement et réduisant la dépendance aux processus de rezonage actuels. Un élément clé de cette approche est la mise en œuvre d’une charge de coût d’aménité (ACC), conçue pour rendre les coûts associés aux projets de logement plus clairs et plus transparents dès le départ, plutôt que pendant l’étape de rezonage. S’attaquant aux inefficacités des pratiques actuelles, où des négociations prolongées retardent souvent la construction et gonflent les coûts, cette législation révise également les règles concernant les charges et les prélèvements de développement. Ces changements, en particulier dans la Charte de Vancouver, permettront aux gouvernements locaux une plus grande flexibilité dans l’allocation des fonds collectés auprès des constructeurs de maisons, s’étendant au-delà de l’infrastructure de base pour inclure la protection contre les incendies, les installations policières et les installations de gestion des déchets solides. De plus, la législation facilite le financement de projets d’autoroutes provinciales partagés en coûts qui bénéficient aux nouveaux développements de logements. L’initiative a suscité des réactions positives de la part des experts de l’industrie, Anne McMullin de l’Urban Development Institute louant son potentiel à rendre les charges de développement plus transparentes et prévisibles. Anne Kang, ministre des Affaires municipales, a souligné le rôle de la législation dans la fourniture aux gouvernements locaux d’outils pour un financement des services plus prévisible, une étape cruciale pour répondre à la crise du logement en Colombie-Britannique.

Vous aimerez peut-être aussi