Soutient les systèmes innovants de plancher en bois hybride

Keean Nembhard

Le Canada progresse vers une consommation nette zéro grâce à des innovations en foresterie et en construction. La demande accrue de matériaux de construction renouvelables transforme le design et l’architecture d’un océan à l’autre. Cette transformation comprend des innovations dans la combinaison du bois lamellé-croisé (CLT) et du béton post-tensionné.

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Ressources naturelles, est heureux d’annoncer une contribution combinée de plus de 550 000 $ du gouvernement du Canada au projet de système de plancher en bois hybride dirigé par EllisDon et DIALOG. Le projet est financé par le programme Construction écologique en bois (CEB), un programme qui encourage l’utilisation accrue du bois dans la construction et qui soutient la transition du Canada vers une économie à faible émission de carbone, et par le programme Investissements dans la transformation de l’industrie forestière (ITFI), un programme qui aide ses bénéficiaires à réduire les risques liés à la mise en œuvre d’innovations dans le secteur forestier canadien.

« Le secteur des bâtiments représente une source importante d’émissions au Canada », a déclaré M. Wilkinson. « Les matériaux utilisés pour construire les bâtiments sont une grande partie de ces émissions ; l’utilisation de matériaux durables nous aidera à atteindre le niveau net zéro d’ici 2050 dans ce secteur et dans l’ensemble de l’économie, tout en accélérant les opportunités économiques présentées par les produits de construction à faible teneur en carbone. »

Le système de plancher en bois hybride d’EllisDon et DIALOG, dont le brevet est en instance, constitue une approche innovante du concept existant d’hybridation des matériaux structurels. Le système de plancher en bois hybride, un mélange de matériaux tels que le béton et l’acier associés à du bois de masse, réduit le carbone et augmente les possibilités de conception des bâtiments. Composé de béton précontraint, de CLT et d’une chape à engagement structurel, il permet également d’utiliser des systèmes de plancher à base de bois massif dans les constructions non résidentielles de longue portée qui étaient auparavant limitées aux matériaux de construction traditionnels. Selon l’étude d’EllisDon et de DIALOG, ce système de plancher en bois hybride signifie que le bois de masse peut être utilisé pour répondre aux portées libres souvent souhaitées dans les secteurs commerciaux et institutionnels tout en offrant des finitions apparentes. Cette capacité se traduit par des options de construction plus écologiques, une utilisation judicieuse des ressources naturelles locales et des avantages pour la bioéconomie.

« Le panneau hybride présente une proposition de valeur unique permettant la durabilité du carbone, la capacité de préfabrication hors site et les plafonds apparents de longue portée souhaités par de nombreux locataires commerciaux », a déclaré Mark Gaglione, directeur des sciences du bâtiment et des matériaux chez EllisDon. « Grâce au soutien du gouvernement du Canada, nous faisons des progrès exceptionnels pour nous diriger vers un avenir net zéro en mettant en œuvre des matériaux de construction durables dans des applications nouvelles et passionnantes. »

L’étude d’EllisDon et de DIALOG est en cours dans l’installation de fabrication modulaire d’EllisDon, située à Stoney Creek, en Ontario. Il s’agit d’un bâtiment industriel de plus de 27 000 mètres carrés entièrement adapté aux modules volumétriques préfabriqués et aux éléments de construction en panneaux. Le projet sera achevé dans le courant de l’année, et des essais continus à grande échelle et à long terme sont prévus après l’étude.

« Remplacer l’acier et le béton par le bois — qui a beaucoup moins de carbone incorporé — signifie que les bâtiments de grande hauteur pourraient être conçus de manière à être plus faibles en carbone incorporé », a déclaré Craig Applegath, associé de DIALOG. « Le système de plancher en bois hybride (HTFS) offre des portées plus importantes, idéales pour les surfaces ouvertes ou les utilisations mixtes. Le HTFS change la donne par rapport à la construction traditionnelle en bois hybride. Il offre la possibilité d’utiliser le CLT dans des bâtiments de tout type, de toute hauteur et de toute taille à un coût compétitif. »

Le programme FTII de Ressources naturelles Canada facilite l’adoption de technologies et de produits transformateurs en comblant l’écart entre le développement et la commercialisation. Les projets financés par le FIIF aident à diversifier le marché des produits forestiers grâce à des bioproduits de grande valeur comme la bioénergie, les biomatériaux, les produits biochimiques et les produits de construction de la prochaine génération. Le programme GCWood soutient la construction innovante en bois à faible émission de carbone dans le cadre de l’objectif du Canada d’atteindre un niveau net zéro d’ici 2050. Le programme accroît la sensibilisation et la capacité des grands bâtiments en bois, des ponts en bois et des bâtiments en bois de faible hauteur.

Vous aimerez peut-être aussi