Une bourse Vanier de 150 000 $ pour un diplômé du Collège Lethbridge et sa recherche sur le logement

Tristen Brown, diplômée en 2018 du programme de technologie du génie civil du Collège Lethbridge, a réalisé un exploit en remportant la Bourse d’études supérieures du Canada Vanier (BESCV). Cette prestigieuse bourse, d’une valeur de 50 000 $ par an pendant trois ans, est attribuée à des étudiants diplômés exceptionnels au Canada qui font preuve de compétences en leadership, d’un potentiel de recherche et d’une excellence académique exceptionnelle.

Après avoir obtenu son baccalauréat en 2020 et sa maîtrise en 2022 à l’Université Lakehead de Thunder Bay, en Ontario, M. Brown poursuit actuellement son doctorat en génie civil. Ses recherches visent à trouver des solutions novatrices pour relever les défis en matière de logement auxquels sont confrontées les communautés autochtones du Canada, en particulier celles qui sont soumises à des conditions climatiques extrêmes.

La vision de M. Brown concernant la bourse est claire : « Cette bourse m’aidera à faire connaître mon sujet de recherche à de nombreuses communautés à travers le Canada en mettant en œuvre une solution stratégique en matière de logement. » Il a l’intention de voyager et de s’engager auprès des communautés qui ont besoin de solutions en matière de logement, et de partager ses conclusions par le biais de publications et de conférences.

Le Programme de bourses d’études supérieures du Canada Vanier, lancé par le gouvernement du Canada en 2008, vise à attirer et à retenir des étudiants de doctorat exceptionnels et à faire du Canada un centre mondial de la recherche et de l’enseignement supérieur. Les boursiers Vanier, comme Tristen Brown, contribuent de manière significative à l’excellence de la recherche dans divers domaines, notamment les sciences sociales, les sciences humaines, les sciences naturelles, l’ingénierie et la santé.

Le parcours de Tristen Brown, du Collège Lethbridge à l’Université Lakehead, illustre l’impact de l’éducation et du dévouement dans le domaine du génie civil. Son travail reflète non seulement son engagement en faveur de l’excellence académique, mais aussi sa volonté d’améliorer les conditions de logement des communautés indigènes au Canada.

Vous aimerez peut-être aussi