Une révolution numérique: Une autre voie pour l’innovation

Patrick Christie

Aujourd’hui, la voie de l’innovation ne peut pas être uniquement axée sur la rapidité, la dureté, la finesse, la légèreté, et la réduction. Nous devons nous défaire du récit dominant hérité de la révolution industrielle et examiner plus largement les facteurs qui ont un impact sur les personnes, l’environnement, la culture et l’économie. Comme nous le savons, la révolution industrielle était très mécaniste — les composants étaient posés en séquence les uns par rapport aux autres pour effectuer une tâche répétitive. Une chose était décomposée en ses différentes parties, et de nouvelles méthodes étaient inventées afin de fabriquer des choses à un rythme et un volume plus élevés. Eh bien, nous sommes devenus très bons à cela, et nous sommes au maximum. Le cadran est tourné bien au-delà de 11, les forêts anciennes ont été décimées et nous sommes coincés dans un mode de production datant d’il y a plus de 100 ans.  

Alors comment s’en sortir ? Eh bien, le monde post-pandémique pourrait commencer à faire la lumière sur ce qui est possible. En l’espace de 100 ans, il y a eu une telle explosion de nouvelles technologies qui ont créé de toutes nouvelles catégories de produits et ont considérablement amélioré les capacités des machines nées de la révolution industrielle. Nombre de ces technologies sont totalement invisibles à l’œil humain et ne sont accessibles qu’au moyen d’un écran tactile et d’un réseau informatique distribué. Avant la pandémie, seule une partie des interactions se faisait par Zoom ; aujourd’hui, cela fait partie de la nature humaine. Parce que nous avons été forcés de faire les choses différemment, nous avons une industrie qui peut se connecter avec plus de compétence en utilisant la technologie d’aujourd’hui. Nous avons entendu de nombreuses histoires de notre communauté sur la façon dont cela a eu un impact positif sur leur façon de faire des affaires. Chez TWIG, nous sommes d’accord, car nous pouvons maintenant rencontrer chaque mois des gens de toute la Colombie-Britannique et d’ailleurs, et les gens peuvent donner la priorité aux besoins familiaux et quand même venir passer quelques heures dans le confort de leur maison. 

En mars 2019, l’équipe organisatrice s’est réunie et s’est demandé comment nous pourrions continuer, étant donné que la fonction première de l’OTB était de se rencontrer en personne, de manger, de boire et d’écouter quelqu’un raconter son histoire sur le bois. À ce moment-là, nous avions déjà commencé à essayer de nouvelles choses, comme les organisateurs principaux Barbara et Ian qui sont partis, et Jason et moi qui avons pris la relève. Nous avons organisé une saison d’événements en collaboration avec le laboratoire Material Matters d’Emily Carr, mettant en avant les personnes travaillant à l’intersection des technologies numériques et des matériaux traditionnels — ou New-Craft. Nous avons décidé de reconfigurer l’OTB en changeant d’image pour devenir TWIG et de tout mettre en ligne, notamment en créant un site Web spécifique, en établissant des groupes sur LinkedIn et en créant des événements mensuels via Zoom. 

Cette pandémie a montré que nous pouvions faire les choses différemment, et lorsque nous nous sommes tous réunis pour parler de l’avenir du TWIG, notre conversation portait davantage sur une vision à plus long terme et pas seulement jusqu’à la fin de la pandémie. La transition vers un format en ligne nous a permis de rester en contact et de multiplier les relations dans le secteur. De même que la révolution industrielle a inventé de nouveaux moyens de transformer les matières premières en marchandises, la révolution numérique a apporté de nouveaux moyens de se connecter à distance et par le biais de réseaux, de plateformes et d’interfaces. 

La voie à suivre est davantage axée sur la façon dont nous travaillons avec ce que nous avons et sur les gains d’efficacité qui découlent de l’utilisation globale des ressources au sein d’un réseau ou d’un groupe de personnes travaillant ensemble. L’innovation, dans ce cas, n’est pas quelque chose vers laquelle on tend, mais le résultat de conditions favorables. Celles qui favorisent l’établissement de relations, de nouvelles connexions, l’apprentissage et le renforcement des compétences et qui soutiennent les personnes ayant des idées naissantes pour produire une nouvelle croissance dans le secteur. 

Cet article est le deuxième d’une série de cinq articles explorant la manière dont le TWIG offre une voie alternative à l’innovation qui valorise les humains, les ressources et l’économie.

Vous aimerez peut-être aussi