Variété de style : Chambois

Grace Tatigian

L’Ébénisterie Chambois est l’une de ces entreprises qui font tout. Elles couvrent tout, de la conception à l’installation en passant par la gestion de projet. C’est une façon pour eux de garantir la qualité du début à la fin du projet. Et non seulement ils s’attaquent à tous les aspects du travail, mais ils prennent en charge toutes sortes de projets différents, notamment commerciaux, résidentiels, et institutionnels.

« Nous choisissons des projets spéciaux, » a déclaré Marcel Letourneau, président de l’entreprise. « Ceux qui demandent beaucoup de savoir-faire. » 

J’ai découvert Chambois il y a quelques mois lors de l’annonce des finalistes de l’AWMAC Québec. Ils ont été nominés pour trois projets : la belle et le bœuf dans la catégorie restaurant, le palais de justice de Rimouski dans la catégorie projet public, et Ubisoft dans la catégorie entreprise. Ce qui a vraiment suscité mon intérêt pour Chambois, c’est la diversité de leur style. Les trois projets ne pouvaient pas être plus différents, démontrant leurs aptitudes à travers la menuiserie architecturale, le mobilier intégré, les comptoirs de réception, les panneaux muraux en bois, les armoires de cuisine, le mobilier de salle de bain, et plus encore.

La belle et la bœuf est un restaurant qui intègre la mixologie et les jeux de table. Chambois avait déjà travaillé avec la chaîne, ayant réalisé le réaménagement d’un autre de leurs établissements. Dans ses projets, Chambois a adapté de nombreux matériaux aux différents espaces déjà en place et a réalisé le projet dans un délai très court.

« Tout — de la conception à l’installation — devait être réalisé en six semaines, » explique-t-il. « Le véritable défi a été d’obtenir tous les matériaux à temps pour réaliser le travail. »

Mais ils ont réussi à faire tout le travail dans le délai serré. 

Le deuxième projet dont nous avons discuté est celui d’Ubisoft dans la catégorie entreprise. Dans une vision globale de développement durable au sein du projet, des matériaux recyclés et d’origine locale, tels que des planches de bois récupérées d’une grange démantelée, et des lattes de bois assemblées, ont permis de limiter la production de nouveaux produits finis, minimisant ainsi l’empreinte écologique du projet. L’entreprise a dû harmoniser plusieurs matériaux, notamment des métaux ouvrés, du verre, des tissus d’ameublement et de nombreuses essences de bois.

Letourneau a décrit le projet d’Ubisoft comme étant unique, avant-gardiste, et épuré.

« Il y avait beaucoup d’éléments de menuiserie architecturale et plusieurs espèces de bois, » a déclaré Letourneau. « Tout devait avoir l’air harmonieux tout en fonctionnant mécaniquement et architecturalement. »

Le palais de justice de Rimouski est le projet qui s’est le plus démarqué de leurs soumissions aux prix. De nombreuses améliorations ont été apportées au palais de justice ; les salles d’audience ont été réaménagées afin de répondre aux exigences actuelles en matière d’accueil du public, d’administration de la justice et de confidentialité, principalement dans les dossiers de jeunes. Pour ce projet, Chambois a apparié plusieurs matériaux et essences de bois. Il devait assurer un haut niveau d’insonorisation sans affecter l’aspect final et l’installation. 

« C’était un beau défi tant au niveau de la conception que de l’installation, » a déclaré Letourneau. « L’escalier suspendu est la pièce centrale. Il est suspendu au plafond ; c’est inhabituel de le faire comme ça. »

Ce projet a été le grand gagnant des prix AWMAC. Non seulement il a gagné dans la catégorie des projets publics, mais il a également remporté le prix « Coup de cœur » où le public a voté pour son projet préféré.

« Nous avons une équipe d’environ 45 personnes et nous travaillons bien ensemble, » m’a-t-il dit. « Notre équipe travaille comme un seul homme et vise à se surpasser. » 

Vous aimerez peut-être aussi